Démarche participative « Quels usages et quel avenir pour l’espace Gaston-Pateau, à Sion ? »

Ateliers participatifs pour un Sion Attractif

En 2016, La ville a souhaité engager une réflexion sur l’avenir de l’espace Gaston-Pateau, situé au cœur de notre station, à Sion-sur-l’Océan.

Elle a souhaité faire participer très largement la population grâce à une méthode innovante de concertation, le « design de service ». L’objectif ? Que ce projet corresponde aux attentes des habitants, et que ces derniers deviennent des acteurs majeurs dans son élaboration.

La mission d’accompagnement des élus sur ce dossier arrive à son terme. Elle aura duré d’août 2016 à janvier 2017, et fut très enrichissante pour la définition des objectifs de ce futur espace.

En parallèle d’une consultation en ligne via un site Internet dédié (atelierspoursion.fr), et suite à une réunion publique d’explication des objectifs de la concertation, le bureau d’étude a organisé six ateliers avec les habitants. Plusieurs centaines de personnes ont ainsi pu exprimer leurs attentes sur ce nouvel espace majeur pour la dynamisation du cœur de Sion.

Treize scénarios sont ainsi ressortis de cette grande concertation avec trois thématiques clés : la restauration, l’évènementiel et l’associatif. La restitution s’est déroulée en présence des participants le 2 novembre dernier.

Cette concertation a été voulue la plus large possible. Ainsi, les élus de l’opposition municipale ont pu, s’ils le souhaitaient, participer aux ateliers habitants. Ils ont bénéficié en plus, avec les élus de la majorité, de deux ateliers qui leur ont été dédiés afin d’approfondir les scénarios des habitants.

Les ateliers avec les habitants et les élus font ressortir cinq fonctions que l’espace Gaston-Pateau doit englober :

  • un espace public avec des zones conviviales et innovantes (zone de détente, zone de jeux, événements éphémères, zone de cheminement), qui s’adressera à tous les publics pour devenir un espace intergénérationnel ;
  • un espace couvert ou bâti modulable, qui permettra l’accueil de réceptions ou d’événements, un lieu dynamique toute l’année ;
  • un espace avec une vue panoramique pour apprécier cet emplacement remarquable ;
  • le positionnement stratégique de l’Office de tourisme, qui doit être à la fois un espace d’information, un espace d’exposition et un espace d’accueil informel ;
  • un point de départ pour informer sur les différents parcours de promenades, et permettre ainsi une véritable connexion entre Sion, la Corniche, la plage, la forêt… et qui anticipe l’installation du centre de thalassothérapie.

Quel avenir pour le bâtiment de la « salle communale de Sion »?

Pour permettre la réalisation de ce projet, la salle communale de Sion sera démolie.

  • D’une part, son maintien en l’état empêcherait la réalisation du projet voulu par les habitants tel qu’ils l’ont imaginé. Ces derniers ont ainsi intégré dans les scénarios, à une très grande majorité, la démolition de ce bâtiment.
  • D’autre part, les études techniques ont montré son insalubrité (étude de salinité du bâtiment en février 2016) et ses insuffisances. Une étude générale sur la solidité du bâtiment a été effectuée en novembre 2016. Les experts déconseillent de conserver l’ossature du bâtiment dans le cadre de projets futurs.

Suite à la sollicitation du Collectif de défense du patrimoine balnéaire de Sion-sur-l’Océan, la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) étudiera prochainement l’inscription ou non de cette salle au titre des Monuments Historiques. Au vu des échanges avec la DRAC et considérant l’état actuel du bâtiment, la ville est extrêmement confiante sur une décision de non-inscription, ce qui permettra d’envisager l’obtention d’un permis de démolir rapidement.

facebook-20161016-174824

 

 

 

 

facebook-20161016-174833

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelles sont les suites du projet ?

Sur un tel projet, les procédures administratives imposent obligatoirement différentes phases d’élaboration, ce qui peut parfois ralentir son exécution. Des demandes, telle que celle du Collectif de défense du patrimoine balnéaire de Sion-sur-l’Océan de voir inscrire le bâtiment, ou encore les éventuels recours sur les actes d’autorisation du projet, contribuent également à ce ralentissement des démarches engagées par la ville et les habitants.

Malgré cela et dès à présent, les élus poursuivent leur travail, sur l’année 2017, à partir des cinq fonctions co-définies du futur espace. Ils doivent maintenant affiner le scénario et définir un projet d’animation de l’espace, en partenariat avec l’Office de tourisme qui est présent sur le site.

Ensuite, des missions d’accompagnement seront lancées à partir de 2018 afin de développer le projet urbain, puis architectural sur l’espace Gaston-Pateau.

Avant même la réalisation de ce nouvel espace, des projets de mobiliers urbains éphémères vont être étudiés par les élus et les services de la ville, afin de faire vivre ce site des vacances d’automnes à celles de printemps, chaque année.

  • L’aménagement du cœur de Sion démarre ainsi sa deuxième phase, à la suite d’une large concertation qui fut un réel succès.

La ville reviendra vers les habitants prochainement, lors d’une réunion publique, afin de présenter l’avancée de ce travail.