Grâce au travail et aux initiatives des services « fleurissement est espaces verts », la ville se voit récompensée par le jury régional des « Villes et villages fleuris » de sa première fleur en 1999. Aujourd’hui et depuis 2002, « Trois fleurs » attestent de l’excellente qualité environnementale de la ville en matière de gestion durable de ces espaces verts.

panneau-ville-fleurie-visuel-3fleurs

Quelques chiffres

  • 1236 m2 de surfaces fleuries
  • 210 points de fleurissement
  • 150 bacs, pots et jardinières
  • 1200 m2 de serres et de châssis
  • 23,5 hectares d’espaces verts gérés sur 125 sites
  • 56 massifs
  • 48 500 végétaux à l’année (33 000 en été, 15 500 en automne, 6500 oignons d’automne, 3300 vivaces en place)

 

Des actions et des pratiques municipales respectueuses de l’environnement

La ville est sans cesse dans la recherche d’un équilibre entre l’embellissement du cadre de vie et son éco-préservation. Pour cela, elle a mis en place plusieurs plans d’action en ce qui concerne la gestion des espaces verts et de son fleurissement.

 

PO serres municipales 2 (Copier)Service fleurissement 1 (Copier)PO serres municipales 1 (Copier)

Tous les deux ans, au printemps, des portes ouvertes sont organisées pour la visite des serres municipales.
Des ateliers, en direction des familles et des enfants, permettent une sensibilisation au végétal et à l’éco-culture.

Le fleurissement durable

Les services municipaux ont mis en œuvre un plan de fleurissement durable dont voici les objectifs :

  • répondre aux critères du label « Trois fleurs » et de l’Agenda 21 communal ;
  • aménager des espaces fleuris dont l’attrait esthétique soit le plus étalé possible dans le temps ;
  • réduire la consommation d’eau et le temps nécessaire à l’arrosage ;
  • réduire et réorganiser la production dans le but d’économiser du chauffage ;
  • réduire le temps consacré à l’entretien des sites fleuris.

Image3 (Copier)Massif fleuri 1 (Copier)Image1 (Copier)

La révision du plan de fleurissement

Un spécialiste en fleurissement durable a accompagné les services municipaux, afin de cartographier le fleurissement communal. Les agents municipaux ont également été formés à ces nouvelles pratiques. Le nouveau plan de fleurissement se traduit aujourd’hui par :

  • la réduction du fleurissement hors sols ;
  • la conversion de certaines espaces fleuris (annuelles / bisannuelles) et l’introduction de plantes vivaces ;
  • l’accroissement des espaces fleuries ;
  • la définition d’espaces à faire évoluer…

Les premiers résultats :

  • plus de surfaces plantées en vivaces ;
  • des économies d’énergies grâce à la baisse des températures en serre et la suppression d’un chauffage dans un des tunnels hors gel monté sur le site des serres municipales ;
  • réduction de l’arrosage (plantes plus robustes, paillage, automatisation de l’arrosage) ;
  • réduction des déplacements pour l’entretien ;
  • accroissement de la surface fleurie …

Rond-pointdesBegoniasauxDemoiselles

Le rond-point des Bégonias, à l’entrée du quartier des Demoiselles

La gestion différenciée des espaces verts

Les quatre codes de gestion

GESTION RAFFINÉE

Gestionraffinee_page9Entretien très soutenu des lieux urbains majeurs, tonte fréquente, fleurs vivaces et annuelles, taille régulière des végétaux, arrosages ponctuels.

 

 

GESTION JARDINÉE

Gestionjardinee_page9Entretien soutenu des lieux publics structurants, tonte régulière mais non soutenue, taille annuelle des végétaux, fleurs vivaces, pas d’arrosage.

 

 

GESTION PAYSAGÈRE

Gestionpaysagere_page9Entretien modéré des lieux publics, tontes très espacées, taille des végétaux tous les un à trois ans, fleurs vivaces, pas d’arrosage.

 

 

GESTION NATURELLE

Gestionnaturelle_page9Entretien extensif et naturel. Fauche annuelle ou bisannuelle, pas de tontes régulières, pas d’arrosage, pas de fleurissement, taille des végétaux tous les trois à cinq ans.

 

La biodiversité au jardin

La biodiversité correspond à la diversité du monde vivant sous toutes ses formes : insectes, petits mammifères, bactéries et végétaux. Un jardin est un écosystème abritant de nombreuses espèces animales et végétales interagissant entre elles. En préservant la biodiversité de votre jardin, vous le défendez contre les « ravageurs », grâce aux espèces bénéfiques, « les auxiliaires », qui rétablissent un équilibre naturel.

Un exemple de l’action municipale : aux jardins familiaux de la Faye, le service des espaces verts a semé un mélange de fleurs vivaces et messicoles permettant de fixer les insectes « auxiliaires » et « ravageurs ». Syrphes et coccinelles, attirés par ce mélange fleuri, sont des insectes friands des « ravageurs » tels que les pucerons qui dévorent les plantations. Un petit tas de bois a été mis en place sur ce lieu afin de permettre à ces animaux utiles d’y passer l’hiver. Ces actions permettent aux jardiniers de cultiver sans pesticides. Les serres municipales ont sur ce principe remplacé les pesticides par des insectes prédateurs.

Gestion diff. 1 (Copier)Jardins de la Faye (Copier)Gestion diff. 2 (Copier)

Bandeaufleurissement

Pour en savoir plus sur les pratiques raisonnées, la gestion différenciée et quoi planter dans son jardin, le conseil en architecture urbanisme et environnement de la Vendée (CAUE), publie sur son site Internet un grand nombre d’informations utiles : http://www.caue85.com/

 

Le plan communal de désherbage

Les objectifs, les enjeux, les étapes :

PDV Internet

Consultez le document ci-dessous :

Plan communal désherbage

Les Hilairois ont la main verte !

Pour féliciter tous les passionnés de jardinage, la ville organise chaque année, le concours « Paysage de votre commune ».

C’est au mois de juin, qu’un jury composé d’ « experts » et de passionnés en jardinage (élus, professionnels des espaces verts de Saint-Hilaire-de-Riez et de communes voisines, conseillers jeunes et sages…), arpente les quartiers à la découverte des plus beaux jardins.

D’une année sur l’autre, sont concernés soit les quartiers en bordure du littoral, soit les quartiers de terre.

Les lauréats peuvent être primés dans cinq catégories :

  • jardins ;
  • arbres remarquables ;
  • potagers ;
  • espaces partagés ;
  • coups de coeur.

Les critères de sélection : beauté des lieux, intégration du jardin dans le paysage, choix des végétaux, pratiques écocitoyennes…

La remise des prix, qui a généralement lieu en automne, est l’occasion de remettre un certain nombre de cadeaux et d’informations aux lauréats.

  station nature