L’histoire

Entre 1940 et 1945, 600 000 Britanniques ont donné leur vie en combattant pour la libération de l’Europe du joug nazi, et par conséquent pour la libération de la France, sans compter les combattants décédés des suites de leurs blessures.

La Vendée conserve directement la trace de ce sacrifice, 203 combattants britanniques et du Commonwealth reposant dans les cimetières de 22 communes.

Les neuf tombes de Saint-Hilaire-de-Riez

2 tombes d’aviateurs de la Royal Air Force, victimes des combats aériens qui se sont déroulés en 1942 et 1943 entre Saint-Nazaire et La Rochelle. Leur corps s’est échoué sur notre littoral.

7 tombes mentionnant la même date : le 17 juin 1940. Celles de 7 soldats naufragés du Lancastria, navire hospitalier coulé au large de l’estuaire de La Loire.

Voici leurs noms :

  • J. Smith, 28 ans
  • W.S. Bell, 30 ans
  • Mac Dugall, 42 ans
  • Mac Guire, 38 ans
  • EA Rogers, 21 ans
  • N.E. Griffiths, 23 ans
  • Et un soldat inconnu

Ces hommes sont morts pour la liberté aux côtés des Français.

Died for freedom alongside the French.

 

Le Bleuet et le Coquelicot

Ainsi, le Bleuet et le Coquelicot, les fleurs du Souvenir militaire français et britannique, sont liés par une histoire commune, comme le sont la France et la Grande-Bretagne.